« Ma Belle-Mère mon Ex et Moi… Et Frank Leboeuf » 

Capture d’écran 2014-10-08 à 16.59.35
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+1

Où comment un ex-champion du monde du ballon rond enflamme les planches…

Samedi 4 octobre, il est 20H45, et je ne le sais pas encore, mais dans quelques instants je vais avoir LA révélation de mon week end. Accompagnée de ma #BFF, je prends place sur un siège rouge, dans un théâtre parisien. Je suis gâtée, c’est encore une de ses surprises parisiennes. J’ai joué le jeu de ne pas chercher à savoir, je ne sais donc pas à quoi m’attendre, ni ce que je vais voir. Mais la surprise va être grande, très grande et je n’en ai pas la moindre idée. 

3 coups de brigadier, silence dans la salle, que le spectacle commence. 

Lumière ! Et là, devant moi, si proche, Frank Leboeuf apparaît. Ca pour une surprise, c’est une surprise ! Frank Leboeuf, genre Frank Leboeuf 98, la Coupe du Monde, « We are the champions », Les yeux dans les Bleus, le bisou sur le crâne de Barthez, souvenirs-souvenirs tout ça, tout ça… Lui-même ! En chair et en os ! Très honnêtement, à ce moment là, je ne sais pas quoi en penser. Je n’arrive pas à lui accorder un quelconque crédit durant les 5 premières minutes. Ce n’est pas qu’il est mauvais, au contraire, mais cette reconversion je n’y crois pas. Je ne suis pourtant pas coutumière du fait d’apposer des étiquettes, mais enfin, un ancien footeux tout de même… Je reste dubitative l’espace d’un instant puis je décide de faire abstraction du Frank Leboeuf champion du ballon rond et je me laisse porter par cette histoire à base de fric, de célébrité, d’amours impossibles et de séparation inutile, le tout saupoudré d’une grande dose de rire…

…Et je ne regrette pas !

Un quatuor parfait & une reconversion réussie ! 

Du rire, effectivement, il y en a beaucoup. Le casting est formidable. Ils sont 4, ils sont drôles, ils sont épatants : Frank Leboeuf, Nicolas Vitiello (ex membre des Whatfor), Christine Lemler (Alias Valentine de Sous le Soleil pour la référence générationnelle) et Katia Tchenko. Une véritable équipe, ils sont complémentaires.

EXTRAIT :

  • Homme caméléon, Nicolas Vitiello est à mourir de rire. Il envahit la scène tel un raz-de-marée de bonheur. Il est frais, cinglant, cynique et terriblement attachant. Véritable liant dans cette histoire, il est mon chouchou qui me rend toute « FoinFoin ».  Et il faut bien l’admettre, il est bien mieux dans son nouveau groupe de 4.
  • Elle, elle est ma jeunesse, mon rendez-vous d’antan du samedi après-midi sur TF1. Encore plus belle qu’à Saint Trop, Christine Lemler tempère et apporte merveilleusement bien la touche de douceur dans ce quiproquo formidable d’1h20. Lui rappeler qu’elle était ma jeunesse n’est probablement pas la rajeunir, mais personnellement, je veux bien ne pas rajeunir comme elle…
  • La belle-mère légèrement envahissante, c’est Katia Tchenko. Et elle le fait tellement bien. Cougar jusqu’au bout du sac à main, elle donne une leçon à Beyoncé qui peut aller se rhabiller. 
  • Quant à Frank Leboeuf, je dois admettre que le foot, ça conserve vachement bien ! Et après avoir assisté à la reconversion Lebœuf (qui n’en est pas à son coup d’essai certes, mais je ne le savais pas), je le crie haut et fort à qui veut l’entendre que … OUI, J’AIME LA VIANDE ! Pas besoin d’aller manger dans un 3 étoiles Michelin si l’on me gâte autant à la Comédie Caumartin (High Level dans la poésie, merci !). Oui, j’aime la viande, nature sans sauce et sans édulcorant. Et je ne suis pas/plus la seule, j’en suis sûre. Il va sans dire que Franky (comme j’aime l’appeler lorsque je parle à mes moi-mêmes) a un certain talent. C’est simple il ose, il donne tout ! Et il ne blague pas. Je reconnais qu’il faut en avoir une sacrée paire pour faire ce qu’il fait. Mais lui, il le fait et ça lui va très bien. Tellement bien que pour la première fois j’ai regardé non contrainte et non forcée le Téléfoot du dimanche matin, avec des étoiles plein les yeux (Frank, pardon. Mais je suis fan !). Enfin bon, ne réduisons pas cet as du ballon rond à un sportif bien conservé. Non. Il est formidable et forme avec Nicolas Vitiello un tandem qui fonctionne à la perfection. Finalement, c’est une belle surprise -plutôt inattendue- de voir que Monsieur Leboeuf mérite aussi bien son étoile de champion que les 5 étoiles sur Billet Réduc.

Cela vous intrigue ? Vous n’avez même pas idée !

J’aimerai vous en dire plus, mais non. Je préfère vous laisser la surprise. Alors courrez vite à la Comédie Caumartin dans le 9ème pour 1h20 de rire à n’en plus finir avec la pièce Ma Belle-Mère, Mon Ex et Moi.

Bonus Info Groupies : ils sont disponibles et accessibles, n´hésitez pas à leur glisser un petit mot à la fin, ça sera pour leur plus grand plaisir ! Et comme ils sont très souriants, sortez votre smartphone et prenez la pose. Ca serait vraiment dommage de s’en priver ;) 

En tout cas, moi, j’ai ma PHOTO et elle est déjà sur mon frigo ! Parce que…

…OUI, PAPA, MAMAN, J’AIME LA VIANDE !

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+1
Phlaury

Phlaury

"Je ne suis pas folle vous savez !"