A la rencontre du BeoVision 7 par B&O

beovision755_large11
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0

Quand la rédaction a été contactée pour découvrir le nouveau téléviseur BeoVision 7-55 de Bang & Olufsen, je dois bien avouer que je me suis senti une âme d’enfant, à la fois excité et impatient de me dire que je pourrai passer une petite heure dans une de leurs boutiques à caresser de mes yeux leurs différents produits.

Pour vous la faire courte,  un téléviseur B&O dans mon salon est ce que serait une Maserati dans mon garage, un rêve de gosse, du luxe à l‘état pur, un monstre de puissance et de technologie dans un écrin des plus beaux. J’ai découvert B&O il y a quelques années déjà, l’amoureux des belles choses et le passionné de nouvelles technologies que je suis, ne pouvait qu’aimer et suivre cette marque.

Je n’ai évidemment pas tenu plus de deux jours avant d’enfourcher mon tonnerre mécanique pour me rendre dans la boutique B&O de Saint Germain et pour aller découvrir le BeoVision 7-55.

A peine la porte poussée, il ne m’a pas fallu bien longtemps pour l’identifier dans le magasin. C’est d’abord la qualité de l’image et la fluidité des enchaînements qui ont attiré mon regard. Comme beaucoup, j’ai vite compris que je ne pourrai pas être propriétaire sur Paris alors mes petits craquages se font notamment de ce côté-là, j’en suis déjà à mon cinquième écran plat et le deuxième qui utilise cette technologie.

Mais je dois bien avouer que le BeoVision 7-55 est à un tout autre niveau de qualité, à tel point que j’ai commencé à me demander  si c’était une bonne idée de me donner autant envie finalement…

Encore une fois, j’ai vite chassé cette idée de mon esprit et me suis rapproché d’un vendeur pour qu’il me fasse une petite démo du BeoVision 7-55. Et pour ce faire, il a éteint l’écran… je me suis demandé s’il m’avait bien compris. En voyant ma surprise, il a souri et rallumé l’écran, j’ai souri à mon tour car j’ai compris ce qu’il voulait me montrer : les rideaux électroniques. Un détail certes, mais un clin d’œil malin. B&O nous fait vivre une expérience et quoi de plus logique pour cela que de nous rappeler les fameux Rideaux en velours Rouge qui s’ouvraient à la grande époque pour annoncer que le spectacle commençait. Un anachronisme inversé version 3.O qui mérite son «  I Like! »

Puis il m’a tendu une paire de lunettes… et là le choc ! La techno 3D on la connaît, elle est de plus en plus présente, au cinéma on l’apprécie, et quand on va à la FNAC limite on en rit. Les images sont grossières, l’effet fatiguant et on sent qu’on se cherche encore un peu. Voici ce que ça donne en vidéo:


Mais avec le BeoVision 7-55, on change de dimension, on est vraiment dedans. Je vous invite à aller essayer par vous-même, vous me direz ce que vous en pensez. En fait les lunettes du BeoVision 7-55 sont optimisées pour chaque œil, et ça fait la différence, on se sent vraiment plongé dans l’action. C’est assez surprenant.

Notez au passage que le BeoVision 7-55 intègre un lecteur Blu-Ray compatible 3D, effectivement c’est rare et ça mérite donc d’être souligné.

Une fois le choc visuel passé, je me suis concentré un peu plus sur le design en lui-même du Téléviseur, et là pas de doute, on est chez B&O. C’est pur, c’est beau, on a juste envie de le toucher mais peur en même temps de l’abîmer… le BeoVision 7 est définitivement un embellisseur d’espace sans aucune faute de goût.

Côté son, c’est la marque de fabrique du constructeur Danois et on ne s’étonne donc pas de trouver sur le BeoVision 7-55 une véritable Chaine hifi composée de 6 amplificateurs numériques qui restituent un son pur, sans la moindre distorsion, même à volume élevé.

Ah oui et petit test, de quelle marque est cette petite tablette numérique ?:

Bang & Olufsen, bien joué… mais ça n’est pas une tablette, c’est juste la télécommande multifonction de l’écran… un petit bijou ! A défaut d’avoir le tout, est ce que je peux juste avoir ça s’il vous plaît?

Allez, foncez voir ce que c’est en magasin, ça fait toujours du bien de se prendre des claques, et inutile de demander ce petit bijou au père Noël… non car ce luxe coûte un peu plus de 11 000€ mais… parce que vous y croyez encore ???

 

Article sponsorisé

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0