[Critique] Blanche Neige-Mirror Mirror : Niais?

blanche-neige-mirror-mirror-11-04-2012-1-g
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0

Cette année voit apparaître deux films avec pour personnage principal Blanche Neige: Mirror Mirror et Blanche Neige et le chasseur. Tous deux étant aux antipodes l’un de l’autre, l’un coloré et festif l’autre sombre et violent. Mirror Mirror étant la version la plus fidèle à l’histoire des frères Grimm avec en guest Julia Roberts dans le rôle de la méchante marâtre, une prise de risque et de l’auto dérision assumée.

Synopsis : Lorsque son père, le Roi, disparaît et est laissé pour mort, Blanche Neige se retrouve seule avec sa belle-mère dont l’unique objectif est de l’évincer pour s’emparer du trône. La jeune femme quitte le château menacée de mort et rencontre un prince aussi puissant que séduisant. Celui-ci se retrouvé très vite bloqué par un filtre d’amour dans les bras de la méchante reine. Blanche Neige se réfugie alors dans la forêt et se retrouve recueille par les 7 nains, pègres de profession. Blanche Neige va alors retrouver la force de sauver son royaume des griffes de la méchante Reine. Avec l’aide de ses nouveaux amis, elle est décidée à passer à l’action pour reconquérir sa place et le cœur du Prince…

Notre Avis :

Acteurs : Julia Roberts, Lily Collins, Armie Hammer
Il est indéniable que la jeune Lily Collins fille de Monsieur Phil Collins est belle et transpire de charme. Julia Roberts quant à elle se ridiculise mais de manière assumée, son rôle est donc assez amusant et décalé.


Réalisateur :
Tarsem Singh
C’était bien tenté mais soit le budget était médiocre soit le réalisateur de l’étrange histoire de Benjamin Button a voulu partir trop loin dans le fantastique et le niais. C’est dommage sa filmographie était jusque là de qualité.

Scénario: Relativement fidèle à l’histoire originale, le scénario est légèrement creux et redondant. C’est un film gentil.

Visuel : Visuellement c’est assez agréable et coloré. il y a un gros travail de costume. Les décors sont sensiblement médiocres, je pense notamment aux différentes scènes de combat dans la neige… la neige est de manière très apparente fausse. C’est décevant…

On a aimé :

Les costumes: Très travaillés, de belles robes corsetées, des accessoires étudiés, c’est la partie la plus agréable du film.


Julia Roberts en marâtre: Elle est funcky notre Pretty Woman en marâtre désagréable et méprisante, elle assume pleinement son rôle qui frise le ridicule, et nous on aime !


l’humour décalé: Donner un filtre d’amour au prince pour qu’il tombe amoureux de la marâtre en se trompant et en lui donnant le filtre “d’amour canin” c’est plutôt drôle surtout quand on voit le prince s’exciter pour un rien et tirer la langue comme un bon toutou.

Les nains sur échasses: Ils sont trop mignons en train de faire les grands méchants sur leurs échasses !

Nos déceptions :

Les niaiseries: C‘est un fait, blanche neige et son prince son super cul-cul … Mais là ça devient limite lourd voire agaçant ! La pauvresse est génée d’embrasser le prince devant les nains, elle sauve les gens dans le besoin, elle fait à manger aux nains et j’en passe …

La fin à la Bollywood: Était-ce bien nécessaire de nous faire un final à la Bollywood quand la très charmante Blanche neige remue comme un sac et a le dynamisme d’une tortue en bord de mer avec une insolation.

les décors en carton: Tout fait faut , TOUT, même la neige est très visiblement artificielle,. Je suis désolée mais quand on fait un film fantastique on mise sur le décor et les costumes, L’un sans l’autre donne un rendu médiocre…

Un film qui sans être désagréable n’apporte pas grand chose, c’est niais, mais détendant et visuellement coloré… On remercie cependant Julia Roberts d’assumer son rôle ridicule mais charismatique qui remonte très certainement le niveau.

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0