Maniac… l’angoisse !

Maniac-Elijah-Wood
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0

Alors là, le petit Elijah Wood s’est officiellement perdu dans le “bosquet” … La bande annonce de Maniac annonçait l’histoire d’un tueur en série, une potentielle enquête policière, un fil conducteur déterminant le profil dudit Maniac … FAITES MOI RIRE ! Ce film est simplement une angoisse, pas d’histoire, juste une suite d’événements violents difficiles à regarder…

 Synopsis :

Frank est le propriétaire d’une boutique d’anciens mannequins qu’il retape . Il rencontre Anna, une jeune artiste qui est intéressée par son travail et lui demande d’exposer ses “œuvres d’art” alias ses mannequins. Mais voilà Frank a des pulsions qui le mènent à tuer et scalper la peau du crâne de ses victimes. Frank en quête d’amour commence à développer une véritable obsession pour la jeune fille…

5 BONNES RAISONS D’ÉVITER LE FILM MANIAC

1. C’est ultra gore !

Bon, nous sommes d’accord que pour bien démarrer un thriller il faut que la première scène de meurtre soit choquante… Chose faîte avec la découpe de la peau du crâne d’une des victimes de Frank, afin de récupérer les cheveux. Mais voilà, sommes-nous obligés de nous farcir l’ensemble du film avec une option de vomi bien gore, des étranglements, étouffements, découpe de la boîte crânienne et du tendon d’Achille, sans oublier LES MOUCHES autour des mannequins à perruques humaines ? C’est à vomir et cela apporte peu au film !

2. Il n’y a pas d’histoire

Si encore il y avait une véritable enquête policière autour du personnage, que l’on démontrait sa folie, les étapes du processus, on trouverait une véritable intérêt au film. Mais là, on retrouve uniquement la mise à mort de 4 jeunes femmes. Quel est le but ? choquer ? ok de ce côté là c’est réussi, la moitié de la salle s’est barré en cours de film.

3. Difficile d’être impressionné par le jeu d’acteur

Comment vous dire que l’on ne voit quasiment pas Elijah Wood, vu que c’est “potentiellement” lui qui film ? Ça a dû être un effort surhumain !

4. La caméra du point de vue du Sérial Killer

Ah, par contre on l’entend respirer tel le taré de base le petit Elijah ! Le côté filmé depuis la vision du sérial killer est assez écœurant pour le spectateur, surtout quand celui-ci  vomit après avoir ôté la chevelure au couteau d’une jeune fille vivante.

5. Une fin sans intérêt

Dîtes-moi, elle en met du temps la police avant de trouver le suspect, qui a laissé ses empreintes partout, dragué et envoyé une photo de lui sur un chat à l’une des victimes etc …
Alors rien de surprenant qu’après avoir massacré 4 filles ils finissent par le retrouver… ok … c’est ça la fin , c’est ça le but du film ? On l’aurait deviné tout seuls !

Un film inutile !

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0