Sublimes Créatures ou 16 Lunes ?

sublimes-creatures-poster_404842_49543-e1361467210345
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0

Chez Atypique nous prenons du plaisir à lire un livre puis aller voir l’adaptation au cinéma. Bien que systématiquement décevantes par rapport aux best-sellers elles apportent souvent une vision intéressante aux lecteurs.


16 Lunes
est le second roman phare de la collection Black Moon qui avait préalablement tiré le jackpot en éditant les Twilights. Très proche des Twilights, 16 Lunes est l’histoire de deux jeunes adolescents fortement attirés (par une force obscure) l’un par l’autre bien qu’ incompatibles (au regard de l’éducation paranormale reçue par l’un des personnages principaux). Après avoir réalisé un très grand succès, le livre a été adapté au cinéma sous le nom de Sublimes Créatures.

Nous avons voulu vous retranscrire un peu de notre sentiment global sur le livre puis sur le film.

Le Livre:

C’est clairement un livre pour ados, je ne me souviens pas avoir ressenti cet élément en lisant les twilights. Pourtant 16 Lunes est un roman à l’eau de rose avec un fond de science fiction. En revanche dans les Twilights (films) certaines scènes étaient navrantes à base d’amour vanille caramélisé.
Ainsi le livre, retranscrit une certaine longueur quant à la découverte d’un grimoire clef. Certains passages sont passionnants mais le livre est réellement inégal.

Le film:

Si vous souhaitez retrouver l’univers de 16 Lunes allez le voir mais n’espérez pas retrouver l’histoire qui a été remaniée intégralement.
Oubliez l’éducation stricte de Amma, oubliez la recherche du grimoire, et bien que la finalité soit la même, ré-inventez une scène de fin.
Je n’en revenais pas… Cela m’a fait penser à Eragon qui avec un Tome 1 excellent s’était retrouvé classé “navet” au cinéma.
Dans l’ensemble c’est assez bien remanié mais ça reste dérangeant dans la mesure où nous étions venus voir 16 Lunes.
Grosse déception en opposition avec Twilight, les acteurs sont laids, il ne font pas rêver. On ne s’attache pas particulièrement aux personnages : cela étant dit, pas plus que dans le livre…

 


Seuls les décors et les effets spéciaux sont relativement bien réalisés (hormis peut-être la scène où la vitre éclate) hormis cela le film a cetaines longueurs qui auraient pu être évitées.

Un film décevant qui s’est essouflé, après une semaine en salle et une masse de mauvaises critiques. Peut-être espérions-nous revivre les Twilights qui avaient tant plu ?

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0