Du cirque à l’espace, Guy Laliberté un éternel rêveur

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0

Ne jamais perdre ses rêves de vue” c’est un peu la philosophie de Guy Laliberté. Bien avant de monter l’empirique et emblématique Cirque du Soleil, cet éternel grand enfant se produisait avec sa troupe dans les rues de Montréal pour amuser et stimuler l’imaginaire de ces spectateurs.
Aujourd’hui le Cirque du Soleil compte plus de 22 spectacles résidents et itinérants et les nouvelles productions sont de plus en plus attendues.
La toute dernière ambition du célèbre entrepreneur n’est autre qu’un spectacle entièrement dédié à Mickael Jackson (ça vous dit quelque chose?) dont la première aura lieu en octobre prochain à Montréal.
Le roi de la pop nous a offert une multitude d’images pour rêver, sources d’inspiration infinies” selon les termes de Guy Laliberté.
On pourrait croire que ces accomplissements auraient rassasiés le célèbre entrepreneur, ce n’est pas le cas. Ils lui auront au moins permis de réaliser un rêve de plus : voyager dans l’espace. Son voyage lui a donné le privilège d’immortaliser des paysages inédits à plus de 28 000km/h durant 11 jours.
Plus de 10 000 clichés ont été pris durant ce séjour un peu particulier et Guy Laliberté a décidé de nous embarquer dans ce périple à travers la publication du livre Gaïa.
Au-delà du rêve, il s’agit pour le québécois d’une véritable démarche écologique à la manière de Yan Arthus Bertrand. Les textes et les photographies de cet ouvrage comportent le même message « prendre soin de ce paradis ou l’on vit, Gaia, notre terre ».
Le petit plus, tous les bénéfices de la vente du livre seront reversés à l’association ONE DROP qui milite pour l’accès à l’eau potable partout dans le monde.

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0