In Sneakers We Trust

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0

Mai 2011, changement d’appartement, nouveau virage, nouvelle vie. L’occasion surtout de faire un tri et de se rendre compte de ce qu’on possède. La seule chose que je retiendrai c’est juste que toutes mes paires de chaussures rentrent à peine dans 3 cartons… 47 paires forcément ça prend un peu de place.

Quand on dépasse la vingtaine en général c’est soit qu’on est une femme, dont l’addiction est désormais mondialement reconnue (allez faire un tour dans le placard de votre copine pour vous en rendre compte), soit qu’on les collectionne. Mais enrouler mes pompes dans du film étirable et les mettre dans une vitrine dans le living… euh non merci très peu pour moi.

Les sneakers sont un accessoire de mode, une part de ma personnalité, une humeur que j’exprime, une volonté de distinction, je me souviens avoir passé deux semaines à retourner les magasins de Paris pour trouver une série spéciale de chez Le Coq  Sportif, un coloris « bronze » particulier que je ne verrai pas porté par tout le monde.

Du coup, j’ai commencé à consulter, autour de moi dans un premier temps pour voir si mes homologues masculins connaissaient la même dépendance, si eux aussi passent la moitié de leur temps dans des magasins de chaussures quand ils font une cession de Shopping.

Puis, de réunion de possesseurs de sneakers anonymes, en séances de psychothérapie sauvages auprès de vendeurs qui n’avaient rien demandé et à qui je confiais ma dépendance, je me suis rendu compte que je n’étais pas si malade que ça et surtout que je n’étais pas seul !

Oui, un véritable mouvement existe, oui, désormais un peu crier son amour pour les sneakers sur un site et le revendiquer, et oui… j’ai également réalisé qu’à côté de certains, j’ai l’air d’un amateur avec ma cinquantaine de paires de chaussures. Ce site c’est www.itsasneakerthing.eu, à l’origine créé par Foot Locker où tous les amoureux de la Sneaker Mania peuvent enfin exprimer sans cacher leur addiction.

Mais ce qu’on aime plus particulièrement chez Atypique sur ce site c’est que ça n’est pas simplement un site qui compile des Sneakers addicts qui se prennent en photo avec leurs pompes, manquerait plus que ça, déjà qu’on se tape les assiettes du dej de nos amis sur Facebook

Au contraire, ce site est une véritable source d’inspiration de tout ce qui se passe comme opé de guérilla Marketing, de Street Art, et bien d’autres sujets dont nous sommes fans avec un seul point commun : l’amour pour les Sneakers.

De ceux qui lassent tout est n’importe quoi en ville, du musée Pompidou à de simples descentes d’escaliers, de ceux qui montent des séquences intégrant du Flash light, tout est finalement possible, les seules limites à ce mouvement sont les capacités d’innovation de chacun d’entre nous. Oui c’est le deuxième step de la thérapie que j’ai suivi, l’acceptation, donc évidemment je m’inclus dedans !

Certains partent en trip complet en allant jusqu’à « tuner » leur Sneakers en mode double Subwoofer et ampli 2X 300 Watts ! D’autres s’amusent à compiler les séquences de films où leurs chaussures mythiques apparaissent. Bref, vous risquez de passer un peu de temps sur le site.
Pour vous donner une idée, voici ce que certains contributeurs ont relayé :

Pour votre culture gé, ça fait toujours du bien de se faire mousser en société, un des créateurs du  sneaker movement est  Adam Smith, évidemment rien à voir avec l’économiste, voici sa page Facebook pour le découvrir.

Et enfin si comme nous vous voulez suivre un peu tout ce qui se fait autour de cette joyeuse bande d’allumés, il existe une page fan Facebook et un compte Twitter à suivre.

Allez, maintenant arrêtez de faire vos mijaurées, sortez vos plus belles pompes de leur placard, changez de paire dix fois par jour si vous voulez mais revendiquez votre addiction !

In Sneakers We trust. Copyright Atypique

Article sponsorisé

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0