Minijet : Les Feux de l’amour !

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0

La marque Dupont s’essaie au buzz pour conquérir les jeunes. Le Fabricant de briquets de luxe les cible avec un nouveau briquet tendance. Pour ce faire il met en scène le produit dans un site assez décalé.

Minijet, la nouvelle marque de briquet a pris la décision d’opter pour une communication décalée très inhabituelle pour une marque de ce type. Et cela change. Le Minijet est un produit à part puisqu’il avait lorsqu’il a été lancé en 2004 une cible composé de femmes et d’amateurs de cigares. Exit les seniors et le sexe faible, c’est maintenant les jeunes actifs urbains aisés qui doivent aujourd’hui acheter ce produit.

Pour les cibler, l’idée trouvée a été pour contourner le tabagisme de communiquer sur le “smirting” : contraction de “smoking” et “flirting”. Cela consiste simplement à flirter en fumant à l’extérieur. Sérieusement, c’est une blague, ça marche vraiment ? Mon dieu… ça vent du rêve sérieux. Le milieu de la publicité est vraiment extraordinaire pour ça. Comment un produit banal pourrait sérieusement changer la donne alors qu’un bon Bic fait carrément l’affaire. Je doute qu’une jeune femme tombe en émois devant le rose bonbon du minijet que vous sortirez de votre cape !

Conçu par l’agence Spill, le site minijet met pourtant en scène le produit dans un “Smirt Club” animé par un français à l’anglais cocasse : Pierre de Bousouris. Le briquet y est représenté comme un produit tendance, indispensable à tout bon “smirter”. L’agence a créé plusieurs mini films qui sont je dois le dire d’assez bonne facture même si les mini-scènes me semblent peu crédible pour des jeunes entre 25 et 30 ans qui ne devraient pas (espérons le… si ils ne sont plus fascinés par les contes de fée) trop prendre au sérieux ces vidéos.

En plus des quatres vidéos, les internautes sont invités à en faire eux-même via un jeu concours. Difficulté de la loi EVIN oblige, aucune d’entre elles ne doivent montrer de cigarettes…

Pour compléter le dispositif, un site de vente en ligne vient d’être créer par Publipride Digital pour proposer le produit.

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0
Thomas

Thomas

Co-Fondateur d'Atypique // 29 ans // Paris - London // "Never Hide"