Timeless Memories by Horacio Guzman

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0

Voici une belle série de photos, très émouvante signée Horacio Guzman. Photographe documentaire, il est devenu passionné de photo depuis qu’il a pris la première. Son leitmotiv est de photographier des gens ordinaires pour en faire des instants extraordinaires. Nous avons choisi de vous présenter cette série Timeless Memories, mais vous pourrez en découvrir d’autres sur son site: www.horacioguzman.com, comme la collection baptisée “Smile”, magique quand on on a un petit coup de moins bien.

Pour ce shooting, Horacio Guzman s’est rendu dans plusieurs maisons de retraite à Barcelone, pour rencontrer des personnes âgées. Discutant avec elles pour connaître un peu leur vie, il décide ensuite de photographier leurs mains uniquement avec une photo d’eux, celle de leur choix.
Les mains en disent long sur une personne, et la photo associée en Noir et Blanc guide notre imagination sur ce qu’auraient pu être ces personnes âgées et qu’elles étaient leurs vies:

Cristina, 65 ans. Coiffeuse. Sa main droite est malheureusement paralysée.

Josefa, 77 ans. Employée d’un grand magasin. Sa passion sont ses deux petits enfants, les perles de sa vie.

Chu Ju, 80 ans. Originaire de Chine et qui est arrivée il y a 45 ans à Barcelone, elle adore jouer au Bingo et s’occuper des oiseaux dans le parc de la maison de retraite.

Maria Josefa, 83 ans. Femme au foyer. Le plus beau jour de sa vie fut son mariage et la naissance de sa petite fille.

Maria Rosa, 83 ans. Privée d’école à cause de la guerre civile elle a travaillé en temps que Barmaid toute sa vie.

Toni, 83 ans. Livreur de fruits. Le plus beau jour de sa vie fut son mariage.

Maria, 84 ans. elle a travaillé dans plusieurs d’endroits ua cours de sa vie mais celle qu’elle a préféré c’est travailler à la manufacture de Robes

Benita, 86 ans. Femme au foyer, elle n’a connu l’école que quelques jours et la guerre civile a commencé, elle n’a jamais eu la chance d’y retourner.

Antonio, 88 ans. Peintre de son état. Pendant la guerre alors que lui et sa famille n’avait rien à manger, une bombe est tombée juste à côté de lui et de l’homme qui marchait dans la même rue. Pris de panique l’homme a abandonné la boîte qu’il portait et s’est enfui en courant. Antonio a regardé ce qu’il y avait dedans et celle ci était pleine de viande fraîche qu’il s’est empressé de ramener dans sa famille.

Matilde, 101 ans. Née le 14 Mars 1910. Elle a travaillé dans la confection de vêtements.

Ana Maria, 108 ans. Née le 23 Juillet 1902, Femme au foyer, quand on lui demande quelle est le secret de sa longévité, elle répond tout simplement, “Be Happy!

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0