Watch me Shrink, un phénomène, dérive de l’exposition du Web

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0

Dans notre société où l’anorexie s’expose sur la une des plus grands magazines de mode, complexant toutes celles qui ont le malheur de poser les yeux sur leur couverture, émergent quelques phénomènes nouveaux et inquiétants comme les Blogs “pro-anas”.
Les troubles alimentaires ont pris de l’ampleur. Certainement plus dans les médias que dans les faits d’ailleurs. On ne compte plus les émissions sur l’obésité infantile, les reportages sur le by-pass, les anneaux, la boulimie, l’anorexie et course infinie à la minceur.

Atypique ne compte donc pas disserter sur le sujet en tant que tel mais sur le phénomène que ces troubles engendrent sur la toile. On avait vu surgir les blogs « pro-anas » il y a quelques années rapidement bannis considérant leur objectif : promouvoir la maigreur extrême en exposant des corps décharnés et garantissant les « meilleurs astuces » pour ingurgiter un minimum et régurgiter un maximum.
Le phénomène renaît de ses cendres avec une dose de subtilité en plus via Tumblr et YouTube ou l’on trouve des dizaines de photos et vidéos à classer dans la catégorie « Thinspiration ».
Finie la promotion outrancière de comportement suicidaire, ne restent que les corps et les récits passionnés de pertes de poids gargantuesques.
Nous appellerons cette mouvance « Watch me shrink » puisque l’intérêt de ces jeunes blogueuses et de s’entourer de communautés devenant témoin de leur transformation. L’objectif sous-jacent et l’ultime réussite réside dans l’apparition ostentatoire des os.
Loin de vouloir promouvoir cette tendance, Atypique cherche simplement à informer en présentant quelques illustrations qui motivent le dangereux combats de ces jeunes filles.

Une dérive inquiétante selon nous,  dans la mesure où ces sur expositions sont basées sur des principes communautaires simples.

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0